Pourquoi Google pose les mêmes questions à tous ses candidats?

Par -

Google fait partie des entreprises les plus attractives de la planète. Au quotidien, le monde entier utilise son moteur de recherche et les différents services qui gravitent autour. Alors forcément, quand on est recruteur au sein d’une entreprise asi attrayante aux yeux des candidats, on doit mettre en place des techniques de recrutement très pointues afin de sélectionner les meilleurs talents. Précédemment, on a pu voir la typologie du CV idéal selon Lazlo Block, le responsable RH de Google. Continuons dans cette direction avec les questions posées aux candidats lors des entretiens d’embauche. Saviez-vous que Google posait les mêmes questions à tous ses candidats? En connaissez-vous les raisons? Cette uniformisation des questions posées n’est pas un hasard et c’est même une nécessité pour Google. Voici pourquoi.

Le CV idéal, il ressemble à quoi?
A quoi ressemble le CV idéal? Qu’est ce qui le différencie d’un mauvais CV? Quelles sont les erreurs qui sautent aux yeux des recruteurs et qui pénalisent d’emblée un candidat? Voici les réponses auxquelles répond Lazlo Bock , responsable RH chez Google. Chaque semaine, le géant de Moutain View reçoit près de 50 000 candidatures.

Google arrête de poser des devinettes à ses candidats

Il y a encore peu, Google posait des questions très surprenantes à ses candidats. Des questions qui ont donné lieu à des réponses diverses et variées, peut-être même trop. C’est d’ailleurs pour cette raison que les recruteurs de chez Google ont changé leur fusil d’épaule. Dorénavant, les questions posées en entretien sont « normales » en ce sens où elles ne vont plus donner la migraine aux candidats. Vous doutez de la folie de certaines des questions qui étaient posées en entretien? En voici 5 auxquelles vous-même vous auriez beaucoup de mal à répondre!

  • Combien factureriez-vous pour laver toutes les vitres à Seattle ?
  • Combien de balles de golf peut contenir un bus?
  • Combien y a-t-il de degré dans l’angle entre les 2 aiguilles d’une horloge quand il est 3h15 ?
  • Expliquez une base de données en 3 phrases à votre neveu
  • Vous êtes le capitaine d’un bateau pirate et votre équipage arrive à voter sur la manière dont l’or est divisé. Si moins de la moitié des pirates est d’accord avec vous, vous mourez. Comment allez-vous répartir l’or de manière ç ce que vous obteniez une bonne part du butin tout en survivant?

Si vous voulez découvrir d’autres perles de ce genre, je vous invite à consulter l’article de Presse Citron: 17 questions stupides que Google ne pose plus en entretien de recrutement.

Des entretiens comportementaux pour en apprendre davantage sur les candidats

Au delà de l’effet surprenant des questions posées auparavant par Google, c’est surtout la dose d’informations obtenues sur les candidats qui a poussé le géant de Mountainview à changer ses méthodes de recrutement. Pour Lazlo Block, elles ne permettent pas d’apprendre grand chose sur les postulants. Elles offrent surtout aux personnes posant ces questions de se positionner dans une relation dominant-dominé, voire même dans une positon d’intelligence supérieure. En proposant des questions plus censées et axées sur la manière dont un candidat se projette dans telle ou telle situation, les entretiens deviennent beaucoup plus instructifs.

Aujourd’hui, les recruteurs de chez Google réalisent des entrevues comportementales en cherchant à savoir si la personne qui se trouve en face répond précisément aux besoins recherchés, si elle a les capacités à devenir un acteur important au sein d’une telle entreprise. Chaque question posée est liée à une compétence que le candidat doit posséder pour exceller à son poste. Et s’il y a 5 personnes qui postulent à un poste, elles auront entendu et répondu aux mêmes questions. Le temps des devinettes est donc bel et bien passé chez Google!

« Ce qui est intéressant avec l’entretien comportemental, c’est que lorsque vous demandez à quelqu’un de parler de sa propre expérience et que vous insistez dans cette voie là, vous obtenez deux sortes d’informations. La première, c’est de vraiment voir comment la personne se comporte dans une situation du monde réel et la deuxième information « méta » très précieuse que vous obtenez sur le candidat, c’est son ressenti de ce qu’il considère comme une situation difficile. »

Lazlo Block

Google aide les recruteurs à ne pas prendre des décisions biaisées

Ces nouvelles méthodes d’entretien permettent de mieux déceler les compétences des candidats. Mais une autre raison, peut-être plus surprenante de la part d’une entreprise comme Google, c’est qu’elles permettent de prévenir des changements de décision liées à des questions de genre et de couleur de peau. Google recheche à tout prix à ce que ses recruteurs ne prennent pas des décisions biaisées. Et cette objectif, il découle d’un problème structurel: la diversité. Ainsi, d’après les résultats de l’études réalisée par Google, 30% de ses salariés sont des femmes et seulement 5% sont noirs ou hispaniques.

La diversité, axe de développement prioritaire chez Google

La diversité, axe d’amélioration prioritaire chez Google

Des chiffres qui ne reflètent donc pas la diversité dans une entreprise qui met en avant sa volonté de laisser s’exprimer les talents. Pour Google, la diversité est un avantage compétitif qu’il veut à tout prix posséder. Une étude scientifique démontre d’ailleurs que la diversité rend plus productif et plus créatif. La diversité au service des affaires? C’est en tout cas une ligne de conduite que Google enseigne aussi à ses salariés. Exemple avec cette vidéo intitulée « Making the unconscious conscious« .

Dans cette optique, un ensemble de critères et de questions normalisées empêchent les recruteurs des prendre des décisions d’embauche biaisées. Lazlo Block ne veut pas que ce type de comportement existe au sein de Google. Surtout depuis 2012 où il a lu dans le New-York Times que les professeurs de science au sein des universités américaines considéraient généralement les étudiantes de premier cycle comme moins compétentes que les garçons avec les mêmes réalisations et compétences. Lazlo Block en avait conclu que si ce type de comportement existait chez des professeurs scientifiques, ils pouvait aussi exister chez Google. Ces nouvelles méthodes d’entretien doivent donc être la meilleure réponse à ce type de comportement.

Que devez-vous retenir de ces nouvelles méthodes appliquées lors des entretiens par les recruteurs de Google? La rencontre avec les candidats est une étape cruciale. Elle détermine les bases de confiance et de travail. C’est une étape clé qu’il faut savoir appréhender sous le meilleur angle possible. De la même manière qu’il y a des erreurs de sourcing à éviter ou des fautes à ne pas commettre sur les réseaux sociaux, l’entretien de recrutement nécessite la définition d’un processus strict des informations recueillies. L’objectivité et la neutralité d’un recruteur face à un candidat seront les meilleurs remparts contre un mauvais recrutement.

Quelles sont pour vous les erreurs à ne pas commettre lors d’un entretien de recrutement? A vos claviers!

Cyrille

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !"Notre compte Twitter ► @Recrutons

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !" Notre compte Twitter ► @Recrutons

Merci d'avoir partagé cet article ! Profitez-en pour nous rejoindre sur Twitter et Google+ ;)

Envoyer cet article à un contact