Les 3 impacts de la pause-café en entreprise

Par -

La première chose que vous faites après avoir déposé vos affaires dans votre bureau, c’est d’aller à la machine à café ? Durant la journée, vous ressentez le besoin de boire un café pour recharger les batteries ou vous détendre ? Bienvenue dans le doux monde l’entreprise française ! La pause-café est une institution. Le café est devenu une institution dans les entreprises françaises, qu’il soit savouré le matin entre collaborateur, proposé aux visiteurs, partagé lors de rendez-vous avec un client, ou consommé au bureau tout en continuant à travailler. Bureau-avenue nous propose à ce sujet une infographie instructive sur son impact et son rôle dans les entreprises françaises mais aussi dans les entreprises européennes.

La pause-café, un impact économique …

Une étude anglaise a évalué l’impact économique de la pause-café. Évidemment, un salarié qui boit son café n’est pas devant son poste de travail. Ainsi, en Angleterre, les salariés passent en moyenne 24 minutes par jour à boire du café, soit 188 jours et 21 heures sur toute une carrière. Cela représente tout de même un coût de 490 euros par employé sur un an !

En France, les salariés déclarent que leur pause-café dure entre 5 et 10 minutes. Il faut savoir qu’un salarié sur deux débute sa journée par un café. Ils sont 84% à la juger importante et même 47% à penser qu’elle est indispensable.

… sociétal …

La pause-café a un autre impact sur l’entreprise : elle est créatrice de lien social. Elle joue un rôle fondamental dans la création et le renforcement du lien existant entre les salariés d’une entreprise. Pour 2 salariés sur 3, elle est même perçue comme un bon moyen d’apaiser les tensions et de régler les conflits. Rien que ça !

Selon l’étude Ifop Nespresso paru en janvier 2014, voici par ordre d’importance les différentes forme de l’impact sociétal de la pause-café dans les entreprises françaises :

  • Échanges : pour 91% des salariés, la pause-café est le moment idéal pour construire des échanges plus humains et plus personnels
  • Esprit d’équipe : véritable levier de la politique RH, le café permet le renforcement du sentiment d’appartenance. 79% des salariés estiment qu’il s’agit du moyen le plus efficace pour entretenir l’esprit d’équipe.
  • Sujets personnels : c’est l’occasion d’évoquer des sujets personnels (68%) mais aussi professionnels (59%).
  • Parler de l’entreprise : Même durant ces instants de détente, l’entreprise est au cœur des discussions, puisque 56% des salariés déclarent parler de la vie de l’entreprise en général et 42% affirment évoquer d’autres personnes de l’entreprise.
  • Rencontres : si 79% des salariés font leur pause avec des collaborateurs d’un même service, près d’un salarié sur deux (54%) partage ce moment avec un collègue d’un autre service.
  • Décloisonnement : les moments café facilitent le décloisonnement de l’entreprise. Pour 36% des salariés, cette pause se fait avec des responsables hiérarchiques.

… mais aussi productif !

Les dirigeants et les managers doivent se sentir rassurer en lisant que la pause-café a aussi un impact positif sur la productivité. Oui, son impact économique semble nuire à l’entreprise. A première vue seulement. En effet, le café a des vertus qui permettent de booster le corps humain et son système cérébral.

Aussi, la pause-café est un moment qui permet aux salariés de se détendre (92%) et de rechercher un coup de boost physique comme intellectuel (81%). Mais surtout, la pause-café permettrait d’adopter un rythme bien plus productif. En effet, les salariés les plus efficients travaillent intensément pendant 52 minutes avant de se détendre pendant 17 minutes. On est bien loin des 20 minutes de pauses toutes les 6 heures de travail de l’article L3121-33  du code du travail !

L’impact de la pause-café sous-estimé par la fonction RH ?

L’étude révèle qu’il existe un décalage important entre la perception des employés et des décideurs sur le rôle du café en tant que stimulant d’efficacité professionnelle :

  • -6 points en ce qui concerne l’opportunité d’échanges d’idées et de savoir-faire
  • -8 points en ce qui concerne l’optimisation des capacités physiques et intellectuelles.

Seulement 52% des décideurs estiment que la qualité du café influe sur la motivation des salariés. Une source de bien-être sous-exploitée et sur-évaluée par 95% des décideurs qui pensent que leurs salariés sont satisfaits de la qualité du café en entreprise alors que seuls 81% le sont réellement (-15 points).

Et pour vous, à quoi correspond la pause-café ? Quel est son impact dans votre entreprise ? À vos commentaires !

Les 3 impacts de la pause café en entreprise

Les 3 impacts de la pause-café en entreprise

Cyrille

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !"Notre compte Twitter ► @Recrutons

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !" Notre compte Twitter ► @Recrutons

  • Editions Legimedia

    Permettre aux employés de prendre des pauses favorise la productivité et permet de limiter le stress voir le burnout au travail. http://www.convention.fr

  • yokanda

    Oui, il faut encourager les pauses et ne pas négliger ces moments informels, qui favorisent aussi l’acquisition de compétences, comme la transmission d’expérience.
    Pour autant, l’article est focalisé sur le café. Sur le plan physique, j’y vois un paradoxe car il y a manifestement un risque à trop encourager la consommation de café, notamment en lien avec l’augmentation des risques de burn-out. Le café est un stimulant ; il favorise l’hyper focalisation. Il doit être consommé avec modération. L’hyper focalisation favorisée par le café est généralement suivie d’une hypoglycémie. Attention donc au café à jeun. Et aux effet stop and go, yo yo, accélération suivie de coup de pompe.
    On pourrait aussi encourager la consommation de thé, notamment vert, d’eau, de potages (pas trop chimiques…), d’en cas (pas trop sucrés).

  • Bravo pour cet article et la mise en avant de l’infographie. Protégeons les espaces de cohésion dans l’entreprise ! 3pH (www.3ph.fr), expert en théâtre d’entreprise est souvent sollicité par des organisations pour créer des saynètes autour des problématiques liés aux temps informels pris durant la pause café. Les échanges suite aux sketches révèlent qu’il est important de définir des règles du jeu dans le collectif (ex: laver sa tasse après chaque utilisation). le temps informel partagé entre collègues est très positif pour la performance des entreprises. Cependant, il est triste de voir que certains employeurs décident de supprimer une cafetière à gestion collective sous prétexte que le lave vaisselle n’est pas vidé ! A méditer !

  • Pingback: Les pauses au travail sont-elles bénéfiques ? – Réinventer son travail()

  • François

    Felicitation pour cet article, nous sommes d’accord à 100% – La pause café est LE moment de la journée et à une grande importance en RH – N’oublions pas le thés et le chocolat 😉 http://www.business.grainofcoffee.fr

Merci d'avoir partagé cet article ! Profitez-en pour nous rejoindre sur Twitter et Google+ ;)

Envoyer cet article à un contact