Vaut-il mieux recruter un freelance en direct ou faire appel à un intermédiaire ?

Par -

« Comment je m’y prends pour recruter un freelance? » Au quotidien, je discute avec des recruteurs qui ont des questions sur le recrutement de freelances. Vous aussi vous vous posez cette fameuse question? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul! Les professionnels RH sont nombreux à se demander comment trouver la bonne ressource indépendante. Et cette question, elle est légitime. Faire appel à un travailleur indépendant pour répondre à un besoin ponctuel, chercher un expert métier sur une compétence qu’on ne possède pas en interne, c’est une réalité. Cette profonde mutation de l’emploi à laquelle on assiste depuis maintenant quelques années s’accentue en période de crise économique telle que nous la connaissons actuellement. Attention, je ne suis pas en train de dire que recruter un freelance est une fatalité !

C’est un choix que le recruteur fait pour plusieurs raisons: une mission définie dans le temps, un budget fixe, un lancement de projet, etc. Mais justement, pour trouver le bon profil indépendant, celui qui répondra le mieux à vos attentes, vaut-il mieux faire appel à un intermédiaire (SSII, cabinet d’ingénierie…) qui se chargera pour vous de trouver cette ressource indépendante ou faut-il préférer la voie directe? Voici quelques éléments de réponses qui vous aideront à faire le bon choix et à définir une stratégie de recrutement adaptée à vos besoins.

Recruter un freelance en passant par un intermédiaire

Les avantages :

Vous avez  affaire à seul fournisseur pour gérer les ressources indépendantes : si vous avez plusieurs profils freelance à recruter, faire appel à un intermédiaire est une solution qui vous permettra de gagner du temps. Vous n’avez pas à traiter avec une multitude d’interlocuteur et surtout, vous n’avez qu’un seul référant. Vous pouvez suivre facilement le déroulement de la recherche et si vous n’êtes pas satisfait, vous savez à qui vous adresser.

Vous vous délestez de la partie administrative : si vous songez à recruter un freelance, il faut prendre conscience de la partie administrative supplémentaire que vous allez devoir gérer. Récupérer toutes les pièces administratives pour constituer son dossier, gérer les factures, vérifier qu’il est bien payé…bref, une mission qui prend du temps. En passant par un intermédiaire, vous vous soulagez d’une contrainte administrative. Et ça, ce n’est pas du luxe.

Vous êtes assuré de la continuité du service: en passant par un intermédiaire, vous vous assurez que demain, si le freelance avec qui vous avez signé une mission s’en va ou si vous n’êtes pas satisfait de son travail, cette ressource sera remplacée.

Les inconvénients :

Vous devez rajouter la marge de l’intermédiaire à votre prix d’achat prévu : qui dit prestation de service dit coût supplémentaire. C’est la suite logique. Par exemple, en faisant appel à une SSII ou un cabinet d’ingénierie, le coût de la prestation variera entre 20 et 40% du prix d’achat. Il ne vous faut donc pas oublier de l’inclure dans votre budget si vous passez par un prestataire externe.

Vous n’avez pas de contact direct avec le freelance : certains recruteurs, certains entrepreneurs, décident de faire appel à un freelance pour la dimension humaine que cette relation professionnelle peut avoir. Et ça, vous le perdez en partie en passant par un intermédiaire.

Vous pouvez être déçu de la qualité des profils sélectionnés par l’intermédiaire : des compétences difficiles à trouver, des besoins mal définis au préalable, une mauvaise communication entre le recruteur et la personne en charge du sourcing…les raisons peuvent être multiples. Mais il peut arriver que vous soyez déçu du choix des candidats à votre mission.

► Cliquez ici pour trouver le freelance idéal

Recruter un freelance sans passer par un intermédiaire

Les avantages :

Vous êtes en relation directe avec les freelances : si vous aimez le contact direct et que vous souhaitez minimiser au maximum la distance entre vous et le freelance, optez pour un recrutement direct sans faire appel à un intermédiaire. Vous maitrisez de bout en bout le processus de recrutement.

Vous traitez avec de véritables professionnels: un freelance est un chef d’entreprise. Il est responsable, il se met à jour régulièrement, il maitrise pleinement son cœur de métier et s’adapte à vos demandes. Vous établissez une relation d’égal à égal et vous allez droit au but!

Vous diffusez vos offres de mission au nom de votre entreprise : cette notion là, elle est très importante pour l’image de votre entreprise. Ce n’est pas ce qui vous vient le premier à l’esprit mais diffuser des offres de mission destiné aux freelances génèrent de l’attractivité autour de votre structure. Et c’est bon pour votre image de marque.

Les inconvénients :

Vous ne savez où chercher la bonne ressource : sourcer les bons profils est un véritable travail qui nécessite d’excellentes compétences organisationnelles et une très bonne connaissance du secteur visé. Devenir recruteur ne s’improvise pas et vous pourriez ne pas savoir quelle direction choisir pour entamer vos recherches.

Vous passez votre temps à chasser des profils : la gestion administrative et logistique liée au recrutement est également une activité chronophage qui représente souvent plus de 50 % du temps passé par les équipes ressources humaines. Gestion des postes à pourvoir, mise en ligne des annonces, exploitation des viviers, réception des CV, tri des candidatures, réponses aux candidats, pré-qualification téléphonique, évaluation des candidats et choix de la short list, gestion des flux d’information…

Vous devez respecter des délais de paiement courts: quand on fait appel à un freelance, il faut prendre en compte qu’il est un chef d’entreprise, le garant de sa survie. Il ne peut pas se permettre d’être payé à à 45 ou 60 jours comme vous avez l’habitude de le faire avec vos autres fournisseurs. Vous devez donc avoir une trésorerie suffisante pour assurer ces délais de paiement courts.

Entre avantages et inconvénients, recruter un freelance n’est requiert du temps et de l’organisation. Mais il existe des solutions et selon vos besoins, vous choisirez d’externaliser ce recrutement. Avez-vous déjà recruté un freelance? Quel est votre retour d’expérience? A vos claviers!

Cyrille

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !"Notre compte Twitter ► @Recrutons

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !" Notre compte Twitter ► @Recrutons

Merci d'avoir partagé cet article ! Profitez-en pour nous rejoindre sur Twitter et Google+ ;)

Envoyer cet article à un contact