15 raisons qui font du coworking l’espace de travail du futur

Par -

Le coworking ou travail partagé est de plus en plus populaire et vous en avez certainement entendu parler. Mais de quoi s’agit-il exactement?

Le concept est né il y a 10 ans à San Francisco et permet aux travailleurs indépendants d’accéder « à la carte » à un espace de travail totalement équipé et ouvert aux autres coworkers.

Le coworking fait déjà de nombreux adeptes et pour cause: au-delà d’un simple service flexible de location de bureaux, il s’appuie sur la force et la convivialité du travail collaboratif et en réseau. Le dispositif a d’ores et déjà concerné plus de 100 000 travailleurs indépendants sur l’Hexagone et le territoire compte environ 150 lieux d’accueil (données en constante augmentation).

Alors, pour mieux comprendre l’intérêt de ces modalités de travail, nous sommes allés à la rencontre de Julie, 38 ans, consultante en marketing qui travaille dans un espace collaboratif depuis maintenant 2 ans. Julie nous a donné 15 raisons d’adopter le coworking.

#1  Le coworking est un dispositif flexible

« L’une des raisons qui m’a poussée à travailler en freelance était d’avoir une certaine indépendance et de la liberté dans mon organisation. Alors, il n’était pas question de me créer à nouveau des contraintes et c’est cela que j’apprécie dans le coworking : les formules de fréquentation sont souples, modulables et s’adaptent donc aux besoins de chacun. Il existe des abonnements annuels, mensuels, des accès à la journée ou à la demi-journée, et l’on peut réserver des bureaux isolés ou de vraies salles de réunion ou de conférence… »

#2 Le coworking favorise la gestion du temps

« Lorsque je travaillais chez moi, j’avais tendance à ne pas distinguer les séquences de travail de mon temps personnel. J’avais quelquefois du mal à structurer ma journée, à rester concentrée et à atteindre les objectifs que je m’étais fixés. Car, même si je disposais d’un espace aménagé à la maison, j’étais très fréquemment interrompue par mon entourage, quand je ne m’interrompais pas moi-même pour vaquer à une autre activité. Je dois dire que je m’interdis maintenant de mélanger sphère privée et professionnelle puisque je ne travaille plus qu’au bureau. En procédant ainsi, j’ai grandement gagné en efficacité. »

#3 Le coworking est peu coûteux

« Le rapport qualité de service et prix est imbattable. Pour vous donner un ordre d’idée, je paye mon abonnement annuel illimité 550 euros, auquel peuvent se rajouter d’autres options d’accès payantes.

Pour les occasionnels, les tarifs tournent autour de 10 à 15 euros pour une journée de fréquentation.»

#4 Le coworking permet de bénéficier d’un équipement complet sans avoir à en gérer les contraintes techniques

« Je n’ai pas les moyens, au regard de mon activité, de financer du matériel audiovisuel pour une utilisation qui resterait limitée. Au-delà de la notion de coûts, je n’ai à m’occuper de rien, juste de réserver une salle équipée en fonction de mes besoins. Et en cas de panne ou dysfonctionnement, je passe le relais ! »

#5 Le coworking permet de ne pas s’isoler

« Travailler en freelance est une vraie chance et j’ai pleinement conscience des avantages que m’apporte ce statut. Pourtant, même si je n’ai jamais regretté ma décision de quitter le monde l’entreprise, ce sont les échanges avec mes collègues qui m’ont le plus manqué. Il est toujours plus stimulant de travailler dans la convivialité et de pouvoir partager ses préoccupations professionnelles. C’est une des raisons essentielles pour laquelle j’ai souhaité travailler en coworking.»

#6 Le coworking permet de développer ses compétences

« J’ai de nombreuses fois été amenée à solliciter mes voisins afin de leur demander des informations relevant de leur champ d’expertise, d’autant que celles-ci sont à portée de main ! Grâce à ces échanges, j’ai déjà accru mes connaissances et mes savoir-faire dans certains domaines mais j’ai également pu aider d’autres coworkers à l’utilisation de certains outils de design par exemple.»

#7 Le coworking stimule la créativité

« Mon métier m’amène à devoir créer, imaginer, et innover en permanence, et pour cela j’ai réellement besoin de stimulations. Lorsque je travaillais à domicile, il fallait que je sorte souvent prendre l’air pour trouver des idées à l’extérieur. Je suis très réceptive ici, il n’y a pas de routine et l’on rencontre beaucoup de personnes différentes. Aussi, lorsque je sèche, je fais une petite pause café, je discute, je me divertis sur place et au moment de reprendre mon travail, l’inspiration revient très vite. »

#8 Le coworking permet de développer un réseau professionnel et favorise les opportunités commerciales

« Le coworking a été pour moi l’occasion de créer de nombreux contacts. En premier lieu, avec les coworkers, puis, par la suite j’ai pu créer des liens avec leurs clients ou des personnes de leur entourage professionnel. Car le coworking n’est pas seulement le partage d’un espace, c’est aussi le partage d’un réseau. Les clients de nos coworkers deviennent certaines fois les nôtres et inversement. En effet, il n’est pas rare qu’une mission nécessite, en cours de route, d’être étoffée par des expertises complémentaires.»

#9 Le coworking permet aussi de se faire des amis

« Après 2 ans de coworking, je n’ai pas seulement trouvé un lieu de travail, j’ai aussi trouvé une seconde famille. Il est important de partager et d’échanger et certaines rencontres vont au-delà des simples relations professionnelles. Je me suis créé un petit groupe d’amis avec lequel je partage maintenant des activités en dehors du bureau. »

#10 Le coworking favorise les activités à l’extérieur

« Le coworking me permet de travailler en plein centre ville, et surtout à proximité de nombreuses offres de services et de loisirs. Grâce à la situation idéale de mon bureau, une journée est riche, non seulement de travail, mais aussi des activités que je peux pratiquer à l’extérieur, à la pause déjeuner ou directement à la sortie du bureau. Je n’ose repenser à la zone industrielle dans laquelle je travaillais lorsque j’étais encore salariée… »

#11 Le coworking donne de la crédibilité aux RDV professionnels

« Avant, je ne pouvais bien évidemment pas recevoir mes clients chez moi au milieu de mon salon, ni même au café du coin …Je n’avais pour seul choix que de me rendre dans leurs locaux, les déplacements étaient quelquefois chronophages. Aujourd’hui, je suis très à l’aise pour donner des RDV sur mon lieu de travail, qui n’a rien à envier à l’accueil de certaines entreprises.»

#12 Le coworking, c’est hype

« Au-delà de cette crédibilité, le coworking offre vraiment un truc en plus en terme d’image. Il suscite toujours de nombreuses questions de la part des clients qui ne connaissent pas encore le concept. Cela facilite mes entrées en matière et permet aussi à mes interlocuteurs de se souvenir facilement de moi.

Je dois dire que travailler en coworking me donne un côté avant-gardiste, c’est ma marque à moi ! »

#13 Le coworking, c’est responsable

« Je pense que notre génération est sensibilisée aux enjeux de développement durable. Au même titre que le covoiturage, le coworking va dans le sens du consommer mieux, et uniquement en fonction de ses besoins. Cela permet de protéger l’environnement de constructions inutiles, coûteuses et quelquefois nuisibles, mais aussi d’assurer une maîtrise des dépenses énergétiques et je suis très fière de concourir à cela.»

#14 Le coworking permet d’affirmer son statut de travailleur

« Combien de fois ai-je entendu auparavant : « Tu travailles chez toi… tu peux bien faire un effort pour te libérer, non?». Me libérer ?….Non justement, j’ai du travail CQFD !

Le coup de grâce m’a été donné par ma propre progéniture qui affirmé à la maîtresse : « Maman elle reste à la maison ! » en réponse à la rituelle question sur la profession de ses parents. Rectificatif : « Maman travaille à la maison…Arghhhh ! »

Alors dorénavant, plus besoin de répéter que j’ai du travail pour me faire entendre, j’y vais tout simplement… et dans la perception de mon entourage, cela a fait une énorme différence. »

#15 Le coworking réduit les tâches ménagères

« Eh bien oui, je me suis aperçue qu’avant, ma présence à la maison me conférait un statut privilégié quant aux tâches ménagères. Le home working a ses limites, je confirme… »

Et qu’en est-il pour les entreprises ?

Le coworking, semble donc constituer un modèle de travail idéal pour les travailleurs en freelance.

Ceci dit, de plus en plus d’entreprises, impliquées dans une recherche d’optimisation de la performance, de la qualité de vie au travail et de la rationalisation des coûts, s’inspirent de ce type d’initiatives afin de construire elles-mêmes des approches compatibles avec de tels enjeux.

Le télétravail est de plus en plus encouragé, mais présente également certaines limites: sentiment d’isolement, perte de l’esprit d’équipe, de l’approche pluridisciplinaire, de la créativité, difficultés managériales ou de coordination …

A mi-chemin entre le travail sédentaire en entreprise et le travail à domicile, s’ouvre tout un champ de possibles qui vont dans le sens de la Responsabilité Sociale des Entreprises.

Le coworking en externe est déjà en marche pour les salariés de certains grands groupes, tout comme l’accès « à la carte » à leurs propres locaux.

Certaines entreprises ou administrations, au patrimoine immobilier significatif, ont fait le choix de ne pas louer leurs locaux de manière classique, mais de les transformer en espaces de coworking, à l’attention de salariés d’entreprises partenaires ou d’indépendants.

Il n’y a qu’un pas vers les entreprises de demain, qui partageraient totalement leurs lieux de travail et qui seraient ouvertes à la libre collaboration entre leurs salariés. Il est aussi permis d’imaginer des sociétés qui se transformeraient en lieux de vie et de rencontres, avant d’être dédiées aux activités professionnelles, à l’image des « coffice », structures hybrides entre cafés et espaces de coworking .

Alors finalement, à quand le mixworking?