#SoftSkills : Si vos employés ne possèdent pas ces 13 qualités, posez-vous des questions !

Par -

Dans une entreprise, chaque employé est unique et est un individu à part entière. Il effectue des tâches qui demandent un savoir-faire. Pour autant, il travaille au sein d’une équipe. Il doit donc posséder des qualités humaines, des savoir-faire relationnel compatibles à la vie d’un groupe afin de préserver une bonne ambiance au sein de la société. Ces différents savoir-être appelées également soft skills sont des comportements et attitudes attendus dans une situation donnée comme le définit la source AFNOR.

Mais tout cela, chers lecteurs, vous le savez déjà. Allons donc à l’essentiel  !

#Bienveillance

Un des premiers savoir-être que devrait avoir vos collaborateurs est celui de la bienveillance. La bienveillance est la disposition d’esprit qui vise à la compréhension, à l’indulgence envers autrui. Chacun est différent avec son passé, son vécu, son mode de vie, sa culture, sa religion, ses us et coutumes, sa personnalité. Cette diversité doit être une richesse pour le collectif. Chacun doit donc indulgent avec l’autre personne sous peine de créer des conflits nuisibles pour la bonne marche d’une équipe et d’une entreprise.

#Non-jugement

Dans le même ordre d’idée, le non-jugement est un savoir-être qui doit être acquis pour tout un chacun. Critiques, moqueries, jalousies, comparaisons : nous passons notre temps à nous juger. Et si c’était la peur de l’autre, de l’inconnu? Pour y parvenir, il faut effectuer un contrôle de la parole, des pensées. Nous devons maitriser nos émotions et accepter la réalité telle qu’elle.
Travaillant en équipe, le salarié doit pouvoir comprendre son collègue. Il doit faire preuve d’une écoute active.
C’est une attitude décidée qui permet de créer une situation de communication basée sur la confiance et l’empathie Cela nécessite de la neutralité bienveillante et compréhensive. C’est une réelle disponibilité à la parole de l’autre.

#Respect

Autre savoir-faire qui s’apprend dès le plus jeune âge, le respect. Il s’agit du sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers. Il existe le respect de soi, de l’autre, du groupe et de l’humain en général.

#Politesse

Dans le même ordre d’idée, la politesse est un savoir-être qui permet la cordialité et le bien vivre-ensemble.
On peut être poli, mais peu sociable. Cette qualité humaine permet de s’entendre avec beaucoup de personnes et ainsi de ne pas rester dans son coin, avec ses certitudes et dans sa zone de confort avec ses propres connaissances, sans s’ouvrir aux autres.

#Communication

En fonction de leurs postes de travail, certains employés sont peut être emmenés à communiquer à leur équipe. Être un bon communiquant est donc indispensable pour ce genre de tâche. Ce savoir-être peut très bien se travailler si on ne l’a pas appris par ses parents. De nombreuses formations sont dispensées dans ce sens.

#Adaptabilité

L’adaptabilité est un autre savoir-faire très important dans une entreprise. Les impondérables sont légion, les nouveaux produits, les nouvelles formes de management, de nouvelles méthodes de travail jalonnent le parcours professionnel d’un salarié. S’il n’est pas adaptable à ces changements, il aura du mal à évoluer et sera un frein pour sa société. S’adapter, c’est aussi faire face à un nouveau dirigeant, à un nouveau collègue, à un nouveau client qui a une manière de fonctionner différente de la notre.
Souvent la personne qui sait s’adapter sait aussi être souple. Même s’il faut avoir des convictions et des habitudes de travail, mieux vaut ne pas être rigide sous peine de bloquer son collaborateur. La souplesse permet d’aller loin et souvent de tenir plus facilement ses objectifs.

#Patience

Faut-il être patient dans une entreprise? Effectivement cet autre savoir-être peut être bien utile au quotidien. Un projet peut mettre quelques fois du temps à aboutir, une évolution de carrière ne se décide pas à un claquement de doigts, une vente doit parfois nécessiter de la patience tout au long de la négociation.

#Clarté

Des incompréhensions peuvent intervenir dans le monde du travail. Elles sont souvent dues à un manque de clarté des consignes, des ordres et directives donnés. La clarté est une qualité qui doit être mise en exergue. Si on n’est pas clair avec un prospect ou un client, celui-ci peut partir à la concurrence ou bien ne pas être satisfait de notre prestation de service.

#Précision

En complément de la clarté, la précision est un atout non négligeable dans une vie professionnelle. Il faut être précis dans ses gestes, dans sa technicité, dans la parole, dans ses écrits.
Certains postes peuvent nécessiter la qualité de pédagogique. Des formateurs d’un organisme de formation mais pas seulement. Toutes les personnes qui sont emmenées à diriger une équipe ou un groupe seraient bien inspirées de posséder ce type de savoir-être.

#Concentration

Ceux qui écoutent doivent être concentrés. La concentration est une qualité qui peut s’étioler au fil des minutes ou des heures d’attention extrême lors d’une réunion de travail, à l’occasion d’un discours d’un dirigeant, d’une conférence ou d’un séminaire. La concentration peut se travailler au quotidien par des séances de relaxation, de méditation, de sophrologie, d’hypnose ou de repos. Une formation peut donc être nécessaire pour améliorer ce savoir-être important.

#Réactivité

Outre l’adaptabilité, la concentration, la réactivité est un autre savoir-être très utile dans le monde du travail. Pour réagir face à une situation tendue à un événement imprévu, un client récalcitrant, l’absence d’un collègue ou l’oubli de documents administratifs, la réactivité permet de se défaire de toutes les situations, même les plus difficiles.

#Délégation

Un savoir-être qui n’est pas donné à tout le monde est celui de la délégation. Savoir délégué n’est pas chose aisée pour un dirigeant ou un chef de service. Pourtant, le temps n’est pas extensible et il est difficile de se démultiplier partout tout en restant parfaitement efficace. Il est donc important de savoir délégué à ses collaborateurs, à son équipe qui appréciera également d’être prise en considération. Elle aura ainsi plus à cœur de mener à bien un projet et prendra sûrement des initiatives.
Cette qualité est souvent demandée lors des entretiens d’embauche. Elle permet en effet de faire évoluer une entreprise. L’employé, investi dans ses missions et son poste, ne se cantonne pas à sa fiche de poste, à ses prérogatives, mais prend des initiatives. Elles peuvent être payantes pour la société.

#Humilité

Un dernier savoir-être que nous proposons d’étudier est celui de l’humilité. On doit avoir confiance en soi, en son travail, en son équipe, mais il faut rester suffisamment humble car le monde de travail n’est pas un long fleuve tranquille. Il faut savoir éviter les écueils.

Mehdi BEN NACEUR

Mehdi BEN NACEUR

Passionné par le Marketing B2B mais aussi par le Digital au sens large, je tente à travers Recrutons.fr d'apporter mon humble contribution à la sphère RH
Mehdi BEN NACEUR
Mehdi BEN NACEUR

Passionné par le Marketing B2B mais aussi par le Digital au sens large, je tente à travers Recrutons.fr d'apporter mon humble contribution à la sphère RH

  • En effet ce sont des soft skills indispensables pour une bonne qualité de vie au travail !

Merci d'avoir partagé cet article ! Profitez-en pour nous rejoindre sur Twitter et Google+ ;)

Envoyer cet article à un contact