Interview de Julien André, Directeur Emploi chez Vivastreet

Par -

A l’occasion de la RMS Conf mardi 14 octobre organisée par nos confrères de chez RMSnews, j’ai interviewé Julien André, Directeur Emploi de Vivastreet.com. Marché des non-cadres, avenir des plateformes de petites annonces dans le domaine de l’emploi, prospective sur le recrutement de demain…Julien André nous livre son point de vue sur un marché qu’il connait très bien.

Julien André, directeur emploi chez Vivastreet

Bonjour Julien, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas?

Bonjour Cyrille! Je suis Julien André, Directeur Emploi de Vivastreet depuis maintenant 3 ans. J’ai 35 ans, j’habite à Londres et j’évolue dans le domaine du recrutement sur internet depuis maintenant 15 ans. Mon parcours professionnel est un mix entre entrepreneuriat et intrapreneuriat. Avec Laurent Balssa, nous avions créé CarriereOnline, plateforme que nous avons ensuite revendue en 2005 au groupe ParuVendu. J’ai aussi cofondé un site de cooptation et d’autres activités internet toujours dans le domaine de l’emploi. Et depuis 3 ans, je suis chargé de développer et dynamiser la partie emploi de Vivastreet.

Pouvez-vous nous présenter la branche emploi de Vivastreet? Quand a-t-elle été lancée? Quels sont les chiffres clés que nos lecteurs doivent en retenir?

Alors la rubrique emploi de Vivastreet a toujours existé. Depuis 10 ans que Vivastreet a été lancé, l’emploi a toujours occupé une place de choix. Au tout début, cette rubrique générait déjà 500 000 visites par mois sans qu’il y ait une véritable stratégie mise en place derrière. Donc je suis arrivé en 2012 pour apporter mon expérience et faire en sorte que la branche Emploi de Vivastreet prenne de l’ampleur. Aujourd’hui, d’après les derniers chiffres qu’on a et qui datent de septembre 2014, elle génère 2,5 millions de visites / 1,2 millions de visiteurs uniques par mois. Au mois de juillet 2014, on a relevé 45 740 offres diffusées sur le site, ce qui représente une hausse de 50% par rapport au mois de juillet 2013 (30 363). L’audience a elle aussi fortement augmenté sur la période 2013/2014 avec une croissance de 37%. Et au mois de septembre, près de 400 000 candidatures ont été réalisées sur Vivastreet.

Quel est le profil des entreprises qui font appel aux services de Vivastreet?

Ce qu’on observe, c’est que la majorité des entreprises qui publient des offres sur Vivastreet sont des TPE / PME. Elles représentent près de 60% des offres publiées. Je vous livre notre Top 6 des secteurs les plus représentés:

  1. Commerce / Vente
  2. Industrie / Production
  3. BTP
  4. Transport / Logistique
  5. Hôtellerie / Restauration
  6. Service à la personne

En ce qui concerne la localisation des entreprises, les régions Ile de France, Rhône-Alpes et PACA comptent pour 40% de notre volume d’offres. C’est très conséquent et c’est surtout représentatif de leur force économique.

Dernier point à souligner qui vous intéressera très certainement: la majorité des offres publiées sur Vivastreet sont des CDI (53%).

Qui sont vos concurrents?

Notre concurrent n°1 sur le marché du non-cadre, c’est un autre acteur de la petite annonce. Nous adoptons tous les deux le même modèle économique, à savoir le freemium. Après vous savez, il y a plus de 300 sites d’emploi en France donc potentiellement, ce sont tous des concurrents! Après, c’est une question de positionnement, d’efficacité et de qualité de service. Quand une entreprise recrute et qu’elle diffuse des offres sur internet, il est rare qu’elle ne passe que par une seule plateforme. Elle en utilise en moyenne entre 2 et 3. Notre objectif, c’est de faire partie de cette sélection et d’être la plus efficace.

Quelle est la plus-value que peut apporter Vivastreet  à une entreprise qui souhaite recruter?

Notre valeur ajoutée, c’est notre modèle économique. Trop souvent, les recruteurs se confrontent à des plateformes où il faut débourser plusieurs centaines d’euros pour diffuser une offre d’emploi. Chez Vivastreet, on est capable d’apporter une audience très conséquente et ce de manière gratuite. Bien évidemment, s’ils souhaitent gagner en visibilité, ils peuvent le faire grâce à nos options de mise en avant, mais ce sont des options payantes. Notre positionnement sur le marché des non-cadres est un autre de nos atouts. Nous faisons partie des principaux acteurs sur ce segment. Et je rajouterai que le réseau de multidiffusion de nos offres est un troisième point fort. Quand un recruteur va déposer son offre sur Vivastreet, il la dépose aussi sur 15 autres sites et portails emploi, et ce de manière automatique. Nous avons un service client joignable par téléphone et email 7 jours sur 7 et sur le marché des non-cadres, cette différence est majeure.

Justement, Vivastreet se présente comme un spécialiste de l’emploi non-cadre. A l’avenir, pensez-vous que ce positionnement stratégique évoluera?

Concrètement, non. C’est sur ce marché que l’on souhaite se positionner sur le long terme. Le marché des non-cadres, c’est 85% des recrutements en France. Donc nous souhaitons continuer à fournir nos efforts sur ce segment en particulier. Cela me semble très compliqué de s’aventurer sur le marché très concurrentiel des cadres par exemple, surtout si l’on souhaite être performant comme nous le sommes actuellement.

« Le mobile prend une part très importante dans le domaine du recrutement. »

Julien André, responsable emploi chez Vivastreet

Comment voyez-vous l’avenir des plateformes de petites annonces parmi les sites emploi?

Selon moi, c’est vraiment le début d’une profonde mutation que j’observe depuis quelques années. Sur le marché du non-cadre, il y avait très peu d’acteurs jusqu’ici. Aujourd’hui, on voit que de nouvelles plateformes voient le jour et la concurrence se durcit. Cela veut dire qu’on a vu juste. Pour nous, cette branche du recrutement représente l’avenir.

Et pour demain, on souhaite que la diffusion d’une offre d’emploi sur un site de petites annonces soit un réflexe pour les entreprises. Ce que l’on constate, c’est que les entreprises prennent conscience que le gratuit n’a plus la même image qu’il y a quelques années.

Le recruteur de demain, vous le voyez comment?

Le mobile prend une part très importante dans le domaine du recrutement. Chez Vivastreet, on a pu l’observer de manière notable. En ce qui nous concerne, le trafic mobile croît plus rapidement que le trafic desktop. Dans cette optique, j’imagine très bien un restaurateur ou un chef de chantier qui n’est pas 8 heures par jour sur son ordinateur prendre son smartphone, se rendre sur notre application mobile, diffuser ses offres d’emploi, réceptionner les candidatures et choisir le candidat idéal, tout ça en quelques mouvements de doigts! En tout cas, les candidats sont déjà prêts. Il ne reste plus qu’aux entreprises et aux sites carrières à s’adapter à cette demande!

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir?

Vous pouvez nous souhaiter de continuer à offrir des services de qualité et de gagner encore des parts de marché avec Vivastreet !

Merci Julien André pour cette interview! Vous souhaitez vous aussi réaliser une interview? Contactez-nous!

Cyrille

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !"Notre compte Twitter ► @Recrutons

Community Manager. "Je recrute, vous recrutez, nous recrutons !" Notre compte Twitter ► @Recrutons

Merci d'avoir partagé cet article ! Profitez-en pour nous rejoindre sur Twitter et Google+ ;)

Envoyer cet article à un contact